za4eti.ru

Prosper MERIMEE

, 6x60 .
: 6x60 . : . : .
44
:
"", 12 .
,
170
: 7
"".
- , ,
222
:

Prosper Mrime (1803-1870) Car, disai -il, il 'y a qu'u amour rs viole e sa isfai qui se co e e d'u e seule femme. E ou re, la mauvaise compag ie da s laquelle do Jua ai plo g e lui laissai pas u mome de repos. Il paraissai pei e da s les classes, ou bie , affaibli par les veilles e la dbauche, il s'assoupissai aux doc es leo s des plus illus res professeurs. E reva che; il ai oujours le premier e le der ier la prome ade; e , qua ses ui s, il passai rgulireme au cabare ou e pire lieu que celles que doa eresa e pouvai lui co sacrer.&quo ; Mrime, Prosper. Les mes du purga oire. Oeuvres pri cipales : Carme ColombaLa V us d'IlleMal eo Falco eLe vase rusque ama goLa double mpriseMosaque ouvellesDer ires ouvellesChro iques du rg e de Charles IX Biographie de Prosper Mrime (1803-1870) 1803 Prosper Mrime a le 23 sep embre Paris. So pre, Lo or, es professeur de dessi l'Ecole Poly ech ique. C'es u pei re reco u, gra d spcialis e des coles flama de e i alie e. La mre de Prosper, A e-Louise Moreau, de presque 20 a s moi s ge que so mari, desce d de Marie Lepri ce de Beaumo , la co euse qui immor alisa La Belle e la B e. Ds so plus jeu e ge Prosper Mrime es e co ac avec le mo de de l'ar . 1811 Le jeu e Prosper Mrime sui ses udes au lyce apolo (He ri IV). C'es u lve moye , qui ou efois, se dis i gue e droi . 1819 Aprs so baccalaura , il comme ce des udes de droi , sur les co seils de so pre. 1820 Sous l'i flue ce de sa mre, il s'i resse la li ra ure a glaise, l'u e des sources du roma isme fra ais aissa . 1822 Mrime comme ce u e ragdie ( Cromwell) do il fai u e lec ure chez so ami Violle -Le-Duc. Il aimerai deve ir crivai , mais souffre de 2 ha dicaps : il 'a i om, i for u e. De plus, ses posi io s librales e religieuses e lui facili e pas la che. Il a du mal i grer les milieux de la Cour e du faubourg Sai -Germai . Il parvie force de pa ie ce faire so e re da s la vie mo dai e e frque e les salo s parisie s. Il frque e bie Musse e Hugo. Il re co re S e dhal (He ri Beyle), de 20 a s so a , qui devie l'u de ses amis. 1823 Mrime ob ie sa lice ce de droi . Il es exemp de service mili aire pour &quo ;faiblesse de co s i u io &quo ; 1825 Mrime, passio par le h re espag ol publie u e srie d'ar icles a o ymes da s le Globe. Puis il co oi l'ide d'u e mys ifica io : il &quo ;cre&quo ; u e comdie e espag ole, Clara Gazul, do u imagi aire M. Joseph Les ra ge vie de raduire les œuvres. Il li ou fai lire chez Delcluze, six pices qui sero publies sous le i re, h re de Clara Gazul. Il y dvoile u espri brilla , la fois fa aisis e e humoris ique. Plusieurs revues ombe da s le pige, cepe da Le Globe rvle la mys ifica io . 1826 Mrime qui m e u e vie de da dy, effec ue rois voyages e A gle erre. Le res e du emps, il frque e les cercles li raires parisie s. 1827 Mrime re co re Emilie Lacos e qui devie dra sa ma resse. Il persvre da s la supercherie. Il publie La Guzla (a agramme de Gazul), prse comme u recueil de cha s populaires, qui auraie cri s par u cer ai Hyaci he Magla ovi ch (comme pour le h re de Clara Gazul, c'es Mrime qui e es l'au eur).

1828 Mrime es bless e duel par le mari de sa ma resse Emilie Lacos e. Il comme ce la publica io de ouvelles qui vo ablir sa rpu a io . 1829 Mrime frque e le C acle. Ce so les a es de cra io i e se. Il publie Chro ique du rg e de Charles IX, u brilla ableau des guerres de religio du XVI me sicle. Il publie galeme des ouvelles : Ma eo Falco e, Visio de Charles IX, ama go, Federigo, L'E lveme de la Redou e. 1830 Sa pice, Le Carrosse du Sai -Sacreme , es joue par l'ac rice Augus i e Broha , do Mrime es amoureux. La pice cause u vri able sca dale e raiso de ses posi io s a ireligieuses. Mrime publie Le Vase E rusque e la Par ie de ric rac. La Mo archie de juille va perme re Mrime de faire valoir ses ides librales; Elle va lui facili er les co ac s e lui perme re d'ob e ir pro ec io , faveurs e emplois. Lors d'u voyage e Espag e, Mrime fai la co aissa ce du fu ur Com e de Mo ijo, le pre de la fu ure pouse de l'empereur apolo III. Eug ie, la fu ure impra rice 'es alors ge que de 4 a s. 1831 Grce diverses pro ec io s, Mrime e re da s la hau e admi is ra io . Il es omm chef de cabi e du Com e d'Argou , Mi is re du Commerce. 1832 Mrime es charg des mesures prophylac iques pe da l'pidmie. Il publie Le res u e i co ue. 1833 Mrime a u e liaiso phmre avec George Sa d Il publie La Double Mprise. 1834 Mrime devie i spec eur g ral des mo ume s his oriques. Sa passio pour l'archologie e so go des voyages peuve ai si s'pa ouir plei eme . Il publie les Ames du Purga oire 1835 Mrime publie ses o es d'u voyage da s le Midi de la Fra ce. Ces o es sero le poi de dpar de La V us d'Ille qu'il publiera 2 a s plus ard 1836 Dbu de la liaiso e re Mrime e Mme Delesser Mor de so pre Mrime publie ses o es d'u voyage da s l'Oues de la Fra ce 1837 Mrime publie La V us d'Ille 1838 Mrime publie ses o es d'u voyage e Auverg e 1839 Mrime voyage e I alie avec S e dhal 1840 Mrime publie ses o es d'u voyage e Corse qui lui i spire Colomba. Ce e ouvelle, l'u de ses chefs d'œuvre parai e juille da s La revue des Deux Mo des. 1841 Mrime visi e la Grce e la urquie 1842 Mor des so ami S e dhal 1844 Mrime publie Ars e Guillo , u e ouvelle da s La revue des Deux Mo des. Il es reu l'Acadmie fra aise 1845 Mrime publie Carme . Ce e ouvelle e co ai qu'u faible succs, elle doi beaucoup sa gloire Bize (1875). Il appre d le russe. 1849 Mrime radui Pouchki e. Il es l'u des premiers s'i resser la li ra ure russe. La revue des Deux Mo des publie La dame de Pique qu'il a adap de l'au eur russe. Il publie H.B, e l'ho eur de so ami S e dhal (He ri Beyle), mor e 1842. 1852 Mrime es empriso 15 jours la Co ciergerie pour l'affaire Libri. Il avai dfe du la cause d'u biblio hcaire i dlica , faussaire, qui ai le mari d'u e de ses a cie es ma resses. 1853 Mrime publie des Mo ume s de Fra ce. Mrime es omm s a eur vie. Il devie u familier de apolo III e de so pouse Eug ie de Mo ijo. Il devie l'u e des cibles des opposa s l'Empereur. Hugo, de re our d'exil, s'exclamera : &quo ;Le paysage ai pla comme Mrime.&

quo ; Il voyage e Espag e. 1854 Rup ure avec Mme Delesser 1856 A ei ds 1856, de graves roubles de la respira io , il comme ce se re dre da s le midi, Ca es, sa s cesser pour au a de voyager. Il radui le coup de Pis ole de Pouchki e 1858 Mrime fai faire apolo III e l'impra rice sa fameuse dic e. Ils fo respec iveme 54 e 90 fau es. 1862 Mrime ser de gre apolo III pour la rdac io d'u e His oire de Jules Csar. Mrime ach e u e maiso Ca es pour e er de soig er u e grave bro chi e chro ique. 1863 Il se par age e re l'A gle erre, Ca es, Paris e Biarri z. Il refuse le Mi is re de l'I s ruc io publique Il rdige la prface de Pres e E fa s de so ami ourgue iev. 1865 Il re co re Bismarck le 18 sep embre 1866 Il li la Chambre bleue e Lokis Mme Delesser 1868 Mrime publie Lokis 1869 So l'as hme le fai erribleme souffrir 1870 Mrime res e rs a ach au rgime imprial. Il essaie e vai de s'opposer sa chu e e ao 1870. Profo dme affec par la drou e de la Fra ce da s la guerre fra co-prussie e e par la dfai e de Seda , il meur Ca es le 23 sep embre. Il es e err au cime ire a glais de Ca es. 1871 Sa maiso de Paris es i ce die pe da les roubles de la Commu e. 1873 Publica io pos hume de Der ires ouvelles CARME L’ac io se droule da s les a es 1820 1830 e Espag e Alors qu'il voyage ravers l'Espag e accompag d'u guide, Mrime, qui s'ide ifie ici u archologue la recherche de quelques lieues archologique e his oriques sur les races de Csar, re co re u cavalier prs d'u e source d'eau. Ce der ier para u peu farouche mais la faveur d’u cigare e d’u repas, sympa hise avec lui, e les deux hommes ai si que le guide par e pour passer la ui da s u e ve a (sor e de mauvaise auberge). Pe da le raje , Mrime se forge u e opi io sur l’i co u. Il e dou e pas qu’il a affaire u co reba dier ou u ba di . Paradoxaleme , cela le rassure quelque par . Il e ame alors des his oires de briga derie la loua ge des voleurs e o amme de Jos-Maria fameux ba di d’A dalousie. Dura la ui , las des pu aises qui le mar yrise, Mrime va s’ e dre sur u ba c. A pei e allo g, il aperoi so guide s’e fuir. Il le ra rape e appre d que l'homme qu'ils o re co r 'es au re que Do Jos, u ba di e u ueur recherch par les au ori s. Le guide dcide do c d'aver ir les la ciers pour rcuprer la prime. Mais le jeu e archologue, es ima que so ouvel ami e mri e pas ce sor , l'aver i e lui perme de s'e fuir. A l'arrive des brigadiers, Mrime dclare qu'il e sai rie du ou . Sui e ce e msave ure, il re our e quelques jours Cordoue. C'es l, alors qu’u soir il fume sur u parape , qu'il re co re Carme (dimi u if de Carme ci a), u e gi a e. Aprs avoir fai co aissa ce, la jeu e femme propose de lui lire l'ave ir. Il accep e e l'accompag e chez elle. Mais alors qu'elle allai comme cer, u homme, apparemme furieux, dbarque. Il s’e re ie avec Carme . Ce e der ire rs e colre fai des ges es qui fo pe ser u e gorge coupe. L’homme se dvoile. Ce 'es au re que Do Jos ! Le jeu e voyageur es rs surpris, mais il 'a pas le emps de ragir que Do Jos le pre d par le bras e le me dehors.

. . ., 1999. . 251-261; . . . . . .. . ., 1999. . 337-462; .. // . 1997. No 11. . 18-30; .. : Fukuyama F. Trust. The Social Virtues and the Creation of Prosperity. N.Y., 1996 // . 1998. No 1. . 125-126. . . , 1999; Crook S. et al. Postmodernisation: Change in Advanced Society. L.-Newbury Park, 1993; Drucker on Asia. A Dialogue Between Peter Drucker and Isao Nakauchi. Oxford, 1997; Fukuyama F. Trust. The Social Virtues and the Creation of Prosperity. N.Y., 1996; Hammer M. Beyond Reengineering. How the Process-Centered Organization Is Changing Our Work and Our Lives. N.Y., 1996; Kelly K. New Rules for the New Economy. N.Y, 1998; Pinchot G., Pinchot E


    za4eti.ru  ,          (,   )?      . ,   -     ,    ,    . 
         ,    ,         10- .      .